Lire Caractère du 12/12/2016

Mis au point et soutenu par l’ensemble des professionnels, cet outil va permettre de faciliter le traitement administratif de la production des ouvrages.

Le 13 décembre à Paris devrait être définitivement validé le lancement d’un nouveau langage, destiné aux échanges d’informations entre tous les partenaires du secteur du livre en France. Le projet est né en mars 2016, à l’initiative d’une commission du SNE (Syndicat national de l’édition) avec l’appui des instances du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique (à travers la DGE et la DGCIS).
Baptisé Clic.Edit et constitué en association, ce processus, qui sera prochainement mis sur les rails, a reçu l’aval et le soutien actif de l’ensemble des parties prenantes de la filière : les principaux éditeurs de livres (Gallimard, Hachette, Editis, Le Seuil, etc.), l’Uniic et tous les grands imprimeurs du livre (groupe CPI, Maury, Corlet, Pollina, etc.), les spécialistes du prépresse comme IGS ou Nord Compo, la Copacel, et des papetiers (parmi lesquels Sappi et Torraspapel).
Clic.Edit n’est pas une plateforme, mais un outil permettant aux différents partenaires de la production d’échanger d’une même voix pour faciliter les traitements administratifs (gestion des commandes, édition des factures, bons de fabrication, de livraison, de diffusion, etc.). Ce langage s’adaptant aux différents ERP déjà en service dans les entreprises de la filière. « Avec ce type de langage ouvert », commente Pascal Lenoir, l’un des initiateurs du projet au sein du SNE, « demain, nous serons capables de gérer beaucoup plus efficacement, et sans augmenter les coûts administratifs de traitement, un nombre de travaux en hausse du fait de la baisse des tirages, de nouveautés plus nombreuses ainsi que des retirages. »
L’association Clic.Edit qui tiendra son assemblée constitutive en janvier a déjà mis en place un bureau : Pascal Lenoir (Gallimard) en assure la présidence, Jean-François Lyet (Hachette), la vice-présidence, Frédéric Fabi (Dupliprint), la trésorerie, et Loic Ménage (Maury Imprimeur), le secrétariat général.